Critique : La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli

Synopsis : Un couple, Roméo et Juliette. Un enfant, Adam. Un combat, la maladie. Et surtout, une grande histoire d’amour, la leur

Pour sa deuxième réalisation, Valérie Donzelli livre un film juste. Car avec un tel sujet (un couple – et le spectateur – suivent l’évolution d’un cancer qui se déclaré chez leur enfant), La Guerre est déclarée aurait pu verser dans la complaisance. Ou au contraire : une leçon de vie du genre vis ma vie.

Pour faire face à l’impensable, un bébé de 18 mois atteint d’une tumeur, La Guerre est déclarée est plein d’actions, d’abdications et de joies (symbolisées pas la Grande Roue), de surprises, de vie. Roméo (Jérémie Elkaïm) et Juliette (Valérie Donzelli) se battent avec leurs armes : détermination, courage, espoir, humour, amour.

Je ne crois pas avoir déjà vu un mélo dégager autant d’energie positive. C’est l’objet du film : défier ses peurs, surmonter la maladie et tirer des forces de ces épreuves. Jusqu’ à en faire une fiction.

La seule fausse note intervient d’entrée, ainsi nous en sommes directement débarassés : la rencontre entre Roméo et Juliette… Celle-ci fait un peu peur ! Mais on comprend pourtant que c’est une manière de tenir à distance le réel, d’où Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm tirent la matière du récit. La suite ne peut que surprendre (en bien) : en quelques vignettes, la joie d’avoir un enfant se transforme en enfer. En plus d’être une cinéaste inspirée (taille et durée des plans, mise en scène et choix des instants représentés), Valérie Donzelli est une très très bonne actrice. Jusqu’à faire un peu d’ombre à Jérémie Elkaïm.

A l’instar de Tomboy, voici une nouvelle pépite française tournée avec l’appareil photo Canon 5D. Une nouvelle génération de cinéastes féminines a pris le contrôle du cinéma français (et c’est tant mieux) : Valérie Donzelli, Céline Sciamma (Tomboy), Sophie Letourneur (La Vie au Ranch), Rebecca Zlotowski (Belle Epine) ou encore Mia Hansen-Love (Un Amour de Jeunesse).

Publicités

Une réflexion sur “Critique : La Guerre est déclarée de Valérie Donzelli

  1. Personnellement, nous avons été surpris par l’ampleur du succès critique de ce film, et l’engouement qu’il a suscité (et qu’il suscite encore!)… Le succès populaire nous étonne moins, car l’attrait du spectateur pour les bons sentiments, les drames ou l’émotion, est connu. Mais ce film n’est pas, comme on peut l’attendre d’une oeuvre cinématographique, une création artistique majeure. « La guerre est déclarée » est bien sûr agréable à voir, comme un témoignage et émouvant (qui n’éprouverait aucune compassion devant une telle épreuve) mais hormis cela, nous ne trouvons pas que Donzelli excelle dans la réalisation ou le jeu d’acteurs, bien au contraire! Nous voici contraints de t’exprimer notre désaccord ^^ Les débats sont ouverts : le cinéma a cela de merveilleux qu’il provoque tant de discussions 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s